Écrivons aux élus

Rassemblement citoyen du 24 avril

Vous étiez très nombreux lors du rassemblement  du 24 avril à 15 heures, place des Prieurs, à l'appel de notre Collectif. Ce rassemblement était déclaré auprès de la mairie et de la préfecture. Pour assurer la sécurité du rassemblement, au regard du nombre de personnes attendues, les autorités ont fermé la circulation rue du Général-de-Gaulle.

Ci-dessous le texte de l'intervention de Jean-Pierre Baguier, que vous pouvez écouter dans la vidéo.

Jean-Pierre BAGUIER prend la parole pendant le rassemblement


Bonjour à toutes et à tous,

Nous vous remercions de votre présence à cette journée de mobilisation.

Tout d’abord quelques recommandations dans le contexte actuel :

  • Nous avons le droit de manifester mais continuons à prendre soins les uns des autres, merci de respecter les gestes barrières et les consignes sanitaires.
  • Notre mobilisation est citoyenne, nous respecterons les personnes et les biens, nous ne jetterons rien sur la voie publique. Nous respecterons notre ville Dammartin-en-Goële.

Je  m’appelle Jean-Pierre Baguier, Dammartinois depuis 1985. Je suis le porte-parole du Collectif dammartinois pour l’éthique et la transparence.

Notre objectif est de promouvoir la transparence en politique et des comportements éthiques et respectueux. Un exemple de ce que nous ne voulons plus : l’augmentation de la part communale de la taxe foncière annoncée brutalement sans information et sans explication.

On nous dit : c’est comme ça et pas autrement sinon vous n’aurez plus les services que la commune est en devoir de nous fournir !!!

Et qu’apprenons-nous ?
Lors du conseil municipal de mercredi dernier ils ont dit que la Covid a eu un coût d’un million. En équipements ? En personnel ? En remplacements ? Beaucoup, à commencer par les parents d’élèves, se demandent en quoi et comment une telle somme a été dépensée ?

Ensuite, le maire fait état de 3 millions d’euros envolés parce que la ville a «oublié», je dis bien «oublié» même si cela paraît invraisemblable, nos élus ont «oublié» de signer un avenant à la convention avec Nexity. C’est quoi ce cirque ? On «oublie» de faire ce qu’il faut pour encaisser 3 millions d’euros ? Et ensuite on nous augmente les impôts et il faut que ça passe comme si c’était normal ? Combien d’autres «oublis» pourrait-il y avoir ? Que nous cache t-on encore ?

Pourtant, c’est cette équipe, en place depuis 2014, qui clamait que les finances étaient saines ! Qui nous a promis des projets pendant la campagne mais qui a omis de nous dire comment ils seront financés ! Qui depuis 10 mois nous rabâche que la ville est bien gérée...

On n’augmente pas les impôts de près de 80 %, ou de 60, ou de 48 quand tout va bien !

Je me sens trompé, comme vous, comme nous tous !!! Pour qui nous prend on : des imbéciles, des naïfs !!

Mais vous ne vous êtes pas laissés berner, vous avez adhéré en masse aux actions citoyennes du Collectif dammartinois pour l’éthique et la transparence, à la proposition de rassemblement d’aujourd’hui, à la pétition en ligne.

Comme vous, nous voulons avoir confiance en nos élus, c’est ce manque de transparence et de sincérité qui conduit à penser que tous les élus ne respectent pas leurs électeurs alors que beaucoup s’engage sans arrière pensée et avec conviction.

Nous avons créé ce Collectif, pour promouvoir une parole politique sincère et  transparente. Rappeler aux élus qu’ils sont au service des habitants et non l’inverse. Les élus doivent accepter de présenter leurs projets et leurs actions en toute clarté, dans le respect de la loi.

Si nous sommes dans cette situation de crise, c’est qu’il n’ont pas respecté les Dammartinois. C’est pour cette raison que nous appelons à leur démission.

Le nouveau maire était le directeur de campagne du précédent, qui a été démis de ses fonctions par un jugement qui l’a rendu inéligible !
Pourquoi ?

  • Parce qu’il n’a pas respecté la loi,
  • Parce qu’il n’a pas déposé les comptes de campagne,

Cela paraît peu de chose mais ce n’est pas le cas, c’est assez grave pour mériter une condamnation parce que

  • on ne peut pas vérifier l’honnêteté des élections;
  • cela jette le trouble sur la sincérité même du scrutin municipal de l’année dernière.

Des élus condamnés, qui nous disent que tout va bien pour se faire élire, qui une fois élus disent que tout va mal alors qu’ils se succèdent à eux-mêmes et nous assomment avec l’augmentation de la taxe foncière.

Nous ne voulons pas de ça, nous ne voulons pas qu’on nous mente ou qu’on nous trompe. Nous sommes dans une situation qui n’est ni éthique ni transparente, qui fait autant de mal à la démocratie qu’à notre porte-monnaie.

Dans ces conditions, une seule solution : la démission.

Le Conseil municipal doit démissionner pour que les Dammartinois se prononcent sur l’avenir de notre ville. Ils ont menti, ils nous ont trompés, ils n’ont pas respecté la loi, ils ne peuvent pas rester à la mairie.

Dans la confusion, durant le conseil municipal du 21 avril, l’augmentation d’impôts a été votée. Le budget a été voté. Rien n’est clair, tout est opaque : les chiffres ne sont pas expliqués, les réponses sont évasives, les chiffres sont dénoncés comme faux.
 
Nous voulons savoir. Nous voulons comprendre. Pour cela, il faut de nouvelles élections. Exigeons leur démission !!

Avec de nouvelles élections, nous imposerons que les futurs candidats prennent position sur la fiscalité locale, pour revenir à une fiscalité raisonnable, de revenir sur les décisions absurdes, insupportables qui viennent d’être prises.

Nous sommes assez nombreux ici aujourd’hui pour avoir des exigences envers les élus :

  • nous voulons un audit indépendant des finances publiques qui soit présenté à la population dans les meilleurs délais,
  • nous voulons comprendre pourquoi notre ville est sous la menace d’une tutelle de la préfecture et pourquoi on veut augmenter nos impôts,
  • nous voulons un débat public qui éclaire les Dammartinois, un programme d’avenir sérieux, où on ne nous cache rien, qui ne nous trompe pas, et pour cela il faut de nouvelles élections,
  • pour que ces élections soient possibles, le conseil municipal actuel doit démissionner

Nous voulons tout cela tout de suite. Les élus doivent nous entendre.

Nous trouverons, tous rassemblés, les solutions pour nous faire entendre

  • en les interpellant,
  • en leur écrivant,
  • en mettant des pancartes chez nous
  • et aussi en adhérent au Collectif, car plus nous serons nombreux, plus nous serons forts et plus nous pourrons faire de choses.

Il faut aussi signer la pétition pour exiger leur démission et de nouvelles élections.
Nous sommes fiers de compter plus de 500 signataires sur change.org et une vingtaine manuelles. Continuons !!
Vous pouvez le faire en ligne, vous pouvez aussi le faire ici, aux tables qui sont au bas des escaliers pour que dès la semaine prochaine une pétition forte des signatures des électeurs de Dammartin-en-Goële leur soit remise.

Ils doivent mesurer notre déception et notre colère et faire la seule chose qu’on leur demande : partir !

Regroupons-nous dans le Collectif, signons la pétition et, s’ils ne bougent pas pendant la semaine, Je vous donne rendez-vous : retrouvons-nous ici  samedi à 15 heures.

Cette fois il faudra venir avec des casseroles, avec de quoi faire du bruit,  pour qu’ils entendent, pour obtenir leur démission, être informés et régler les problèmes de la fiscalité.

Samedi prochain, s’ils n’ont pas démissionné, on se retrouve de nouveau ici à 15 h

  •  On veut un audit,
  • on veut qu’ils démissionnent,
  • on veut de nouvelles élections,
  • on ne veut pas être trompé, on veut de l’éthique et de la transparence,
  • on ne veut pas cette augmentation des impôts

J’appelle maintenant à la dispersion, le rassemblement est terminé.

Ceux qui veulent rejoindre le collectif et signer la pétition, dirigez-vous vers les tables en bas des escaliers.

À samedi, s’ils n’ont pas démissionné d’ici là, on se retrouve ici à 15 heures jusqu’à ce qu’ils démissionnent, on remet ça samedi prochain, dans la calme, la cordialité et la bonne humeur et avec des casseroles.


 

SIGNATURE DE LA PÉTITION

SignaturePetition.png

418 personnes ont signé la pétition au cours du rassemblement. Avec les signatures en ligne, ce sont plus de 1.000 électeurs de Dammartin-en-Goële qui demandent la démission du Conseil municipal


  • Voir l'article du journal Le Parisien sur notre rassemblement : l'article annonce un chiffre de participants donné par la Gendarmerie de 150 à 200 personnes. Or, si sur place la pétition a réuni 418 signatures, c'est qu'il y avait bien plus de 418 personnes.